Arrêter les bombardements

Pakistan

PakistanLes explosions ont cessé pendant trois semaines après la distribution de livrets du Chemin du bonheur en ourdou dans les villes de Lahore, Islamabad et Rawalpindi au nord du Pakistan. Ces villes se trouvent toutes dans un rayon de trois heures de voiture de la frontière afghane. Depuis plusieurs mois, des extrémistes du Taliban (qui s’entraînent en Afghanistan) franchissaient clandestinement la frontière pour exécuter leur campagne de terreur en bombardant des lieux publics au Pakistan. Après, ils fuyaient se réfugier dans leurs forteresses afghanes.

C’est alors qu’une femme pakistanaise, vivant actuellement aux États-Unis, a décidé qu’elle devait faire quelque chose pour changer la situation. Razia Kahn s’équipa de 10¬000 livrets du Chemin du bonheur en ourdou et rentra dans cette région troublée de son pays natal. «¬C’était comme de la magie. », déclare Mme Kahn. « Les autorités, poursuit-elle, ne pouvaient pas croire que notre petit livret pouvait avoir un impact si positif, mais littéralement, quelques heures seulement après le début de notre campagne du Chemin du bonheur, les rapports indiquaient que la violence diminuait. Et les bombes ont totalement arrêté dès que le dernier livret a été distribué. »

Razia dit qu’elle sait qu’il y a des écoles et des représentants du gouvernement dans tout le nord du Pakistan qui veulent absolument que la campagne du Chemin du bonheur continue. Ils cherchent des moyens de financer le projet, car il ne fait aucun doute dans leur esprit que des dizaines de milliers de vies ont déjà été sauvées par l’impact positif de cette campagne.