La violence dans les écoles diminue

New York City

La violence dans les écoles diminueUn collège public de la banlieue de New York était particulièrement connu pour la violence qui y sévissait. Au cours des dix-huit mois précédant le lancement de la campagne de sensibilisation des jeunes basée principalement sur une distribution des livrets du Chemin du bonheur, deux ou trois bagarres avaient lieu chaque jour, soit à l’intérieur des bâtiments, soit sur les terrains adjacents. Un membre du personnel scolaire avait été affecté à plein temps pour gérer la violence estudiantine. Pourtant, cette précaution n’a rien fait : un ou deux meurtres étaient toujours perpétrés chaque mois. La campagne de sensibilisation pour les jeunes a été lancée devant toute l’école pour 2000 étudiants. Tous ont regardé les spots d’information du Chemin du bonheur et de courts séminaires ont été organisés pour les enseignants et les étudiants le reste de la journée. Ces séminaires abordaient différents préceptes du livre le Chemin du bonheur.

Résultat : il n’y eut pas une seule bagarre dans l’école pendant les deux semaines suivantes ! Et pendant les deux mois suivants, il n’y eut PAS UN SEUL meurtre !