Ne commettez pas de meurtre

 

Depuis les temps les plus anciens jusqu’à notre époque, la plupart des peuples ont interdit et sévèrement puni le meurtre. Ce principe a parfois été élargi pour devenir : « Tu ne tueras point », quoiqu’une traduction plus récente de la même œuvre ait trouvé qu’il signifie : « Tu ne commettras point de meurtre. »

Il y a une différence considérable entre ces deux mots : « tuer » et « commettre un meurtre ». L’interdiction absolue de tuer exclurait toute possibilité de légitime défense. Cela tendrait à rendre illégal de tuer un serpent qui s’enroule pour attaquer un bébé ; l’humanité en serait réduite à un régime végétarien. Je suis sûr qu’il vous vient à l’esprit beaucoup d’illustrations des difficultés que poserait une interdiction totale de tuer.

Le « meurtre » est quelque chose de tout à fait différent. Par définition, il s’agit de « l’acte illégal de tuer un être humain (ou plusieurs), en particulier avec préméditation ». Il n’est pas difficile de voir que le meurtre est chose facile en cette époque où pullulent des armes violentes. Il est impossible de vivre dans une société où notre famille, nos amis et nous-mêmes sommes à la merci de quelques individus qui tuent pour un oui ou pour un non.

Le meurtre est à juste titre la première chose que la société sanctionne et tente de prévenir.

Les personnes stupides, malveillantes ou déséquilibrées cherchent à résoudre leurs problèmes, réels ou imaginaires, en ayant recours au meurtre. Et on sait qu’elles ont tué sans raison aucune.

Soutenez tout programme qui combat efficacement cette menace pour l’humanité. Votre propre survie pourrait en dépendre.

Commettre un meurtre ou le meurtre  de vos amis, de votre famille ou de vous-même ne fait pas partie du chemin du bonheur.

  1. 1. meurtre : acte illégal de tuer un autre être humain (ou plusieurs), en particulier avec préméditation (avoir l’intention de le faire avant d’accomplir l’acte).